vendredi 13 mai 2016

Nil - Lynne Matson

Hello les lecteurs!! Aujourd'hui je vous retrouve sur le blog avec la chronique d'un livre jeunesse qui m'intriguait beaucoup juste avant sa sortie!! Internet est enfin de retour chez moi et je peux recommencer à vous partager mes avis sur mes différentes lecture :) Ouf!!

Maison d'éditions : PKJ
Genre : Science-fiction, jeunesse, romance...
Nombre de pages : 456
Nombre de tomes : 2 (actuellement)
Langue originale : (anglais)
Traducteur : Guillaume François
Prix : 20,40 euros

Résumé

"Charley se réveille sur une île somptueuse qui n’est sur aucune carte. Seule, perdue, elle survit tant bien que mal jusqu’à ce qu’elle rencontre Thad, le leader d’un clan regroupant les seuls humains présents sur l’île de Nil. Charley va vite comprendre que quitter cet enfer paradisiaque sera plus difficile qu’elle ne le pensait : la seule issue, ce sont les rares portes qui apparaissent au hasard sur l’île… Il n’y en a qu’une par jour, et une seule personne peut l’emprunter. Pire encore : on n’a qu’un an pour s’échapper. Sinon, on meurt. Le compte à rebours a déjà commencé…"

Source : Livraddict

Mon avis 

Avant de commencer cette chronique, je tiens à remercier les éditions PKJ pour l'envoi de ce livre et pour leur confiance.

Comme je vous le disais plus haut, en lisant le résumé de "Nil", ma curiosité pour ce roman était à son comble. Le speech me rappelait "Lost" pour le côté "survivants sur une île" avec un mélange d' Hunger Games (particulièrement pour le tome 2).

Le premier point positif de ce roman est le côté complètement immersif de l'histoire. Directement, sans grande entrée en matière, nous embarquons avec Charley dans des aventures qui nous font tourner les pages à vitesse grand V (encore une fois, ce fut une lecture nocturne). L'auteure a le don de nous faire nous poser moult questions et de stimuler notre imagination.
Le deuxième élément positif, c'est bien évidemment l'histoire et la situation initiale qui encore une fois poussent au questionnement sur une éventuelle issue dystopique.

Le style est extrêmement simple mais pour une fois je n'ai pas tiqué sur la plume du traducteur : ce sont des ados qui s'expriment, le style est donc inévitablement basique et donc tout à fait approprié.

Par contre je suis obligée de remarquer quelques détails qui m'ont chiffonnée au cours de ma découverte, si rapide et alléchante fut-elle.

Nous ne rencontrons que des jeunes ados - jusque là tout va bien - mais je regrette le manque de crédibilité apportée à la psychologie des personnages. En effet, ils sont supposés mourir de peur, craindre à tout moment pour leur vie : malgré tout je n'ai pas du tout ressenti d'effroi (si ce n'est au début), de solitude, de terreur (et pourtant il y aurait de quoi). La romance prend une importance beaucoup trop irréaliste qui vient nous faire oublier la situation initiale jusqu'à nous donner l'impression d'être dans les couloirs de la fac ou même dans une cours de récréation. Je n'irais pas jusqu'à dire que la mise en situation est un prétexte à une histoire d'amour de la part de l'auteur, mais on oublie trop souvent ou on est tant les deux protagonistes ont plus l'air de se préoccuper de ne pas avoir l'air ridicule devant l'autre que de survivre.

Les personnages principaux sont relativement attachants, mais certains ne servent tout simplement à rien. Une booktubeuse disait "ne vous attachez pas aux personnages, c'est comme dans Game of Thrones, tout le monde peut mourir" : heu, je dois être complètement insensible car quand l'un d'entre eux a rendu l'âme, il m'a fallu bien deux minutes pour me souvenir de qui c'était, et pour les autres : ils étaient soudainement tellement copieusement décrits que j'avais vu leur mort venir à des kilomètres.

La "modestie" de Charley était légèrement exagérée et pas du tout naturelle.

Mais je pense que la chose qui m'a le plus dérangée dans cette lecture - outre la romance quasi mielleuse - ce sont ces nombreuses questions que l'on se pose continuellement, sans JAMAIS avoir une seule réponse!! Je peux concevoir que c'est une saga et que le tome 2 se nomme "Les secrets de Nil", mais dans toutes les sagas que j'ai pu lire, il y avait au moins un élément qui répondait à mes questions. Ici, aucun questionnement n'est même abordé à la fin du roman : cette dernière est d'ailleurs relativement fermée et nous donne l'impression que la saga pourrait s'arrêter là. Heureusement ça n'est pas le cas, et je pense même que le tome deux aborde de nouveaux protagonistes.


Pour résumer, c'est une lecture en demi teinte que je vous conseille de découvrir si vous n'avez pas peur des différents points faibles cités plus hauts. On ne peut pas lui enlever ça : Lynne Matson sait comment habilement terminer ses chapitres pour nous faire tourner les pages!!!

Aucun commentaire:

Publier un commentaire